AÏDA M'DALLA, UN PARCOURS INSPIRANT

Femme d’affaires déterminée, Aïda M’Dalla a bataillé pour monter sa chaîne de salons à petits prix, Allure Coiffure. Il fallait une bonne dose de courage, de ténacité et de talent pour réussir ce pari fou : bâtir un petit empire de la coiffure à bas prix dans un univers plutôt régi par les hommes.

Née à Dijon, elle passe les cinq premières années de sa vie chez ses grands-parents en Tunisie, dans le village de Ghraiba, entre Sfax et Gabès, avant de rejoindre ses parents dans un quartier modeste de Dijon. Deux frères et une soeur agrandiront la famille plus tard. Le papa est ouvrier dans une usine de la ville, la maman est femme de ménage. Aïda dit n’avoir manqué de rien mais l’école n’est pas son fort c’est pourquoi elle décide rapidement d’arrêter le circuit classique, en classe de cinquième, pour intégrer un CAP de coiffure.

A force de résilience et de pugnacité elle a décroché son premier poste auprès d'un patron qui l'a obligé à adopter un nouveau prénom : c’est ainsi que Aïda M’Dalla fut rebaptisée Johanna. Aïda M'Dalla a très vite réalisé qu'elle n'était pas faite pour être salariée et c'est avec moins de 8 000 euros et sa rage de réussir qu'elle se lance dans une aventure entrepreneuriale qui deviendra celle de sa vie. Elle ouvre son premier salon en mars 1998 avec pour objectif que la coiffure ne soit plus un luxe pour personne.

En 2003, elle décide de se développer et se lance dans une véritable spirale de création de salons qui aboutit à la création de sa holding Groupe Allure en 2007. Cette quadragénaire a su allier le désir de sa mère (la coiffure) et sa vocation de femme d'affaire avec la création d'une quarantaine de salons de coiffure, ce qui lui permet d'affirmer aujourd'hui qu'elle a réalisé son rêve.

Dès juin 2011, Aïda franchit encore une étape avec la création d'une gamme de shampoings et de soins capillaires professionnels au nom de ses salons. En 2015, pour répondre aux critiques professionnelles et personnelles dont elle fait l'objet, elle donnera le nom de KRITIK à ces mêmes produits.

Finalement, Aïda décide d'affirmer fièrement ses origines tunisiennes et lance en 2017 la gamme Aïda M'Dalla (son propre nom) faisant fi des objections sur une marque pas assez neutre. C'est avec cette revendication identitaire et cette confiance dans l'autre que la marque AÏDA M'DALLA est née et qu'elle évolue encore avec la sortie de nouvelles gammes.

AÏDA 2.0

La nouvelle gamme AMD est plus saine, sans sulfate, sans paraben et sans silicone, composée d'huiles essentielles, de collagène, de kératine et d'huile d'argan. La volonté de Aïda est de créer des produits sains et naturels d'où le lancement de sa gamme bio Hair Organic tout récemment.

Actuellement, cette gamme est utilisée dans tous les salons Allure Coiffure et est plébiscitée auprès des clients. Aujourd'hui, le souhait de Aïda est de convaincre ses confrères de la qualité de ses produits et sa grande fierté serait de les y retrouver dans leurs salons. C'est dans ce but qu'au fil des années, les gammes n'ont cessées de se renouveler tant sur la composition que sur le packaging.

Cette évolution est aussi celle de Aïda M'Dalla qui s'affirme au fur et à mesure des épreuves pour aboutir à une femme affirmée et assumée avec des origines fièrement portées et une volonté d'avancer plus forte que jamais.

La nouvelle gamme AMD est la représentation d'une Aïda M'Dalla 2.0, dont le parcours est la preuve tangible que tout rêve peut devenir réalité quels que soient son histoire, ses origines, son genre ou appartenance...

Aïda, comme le signifie son prénom, est sa propre récompense.

Remonter